Il faut connaître la sinistre histoire d'hier pour comprendre la tortueuse politique d'aujourd'hui et de demain.

Boris Souvarine

Soutenir l'IHS, y adhérer : c'est possible

La Bibliothèque d’histoire sociale -

01 46 14 09 32 La Souvarine 4 av. Benoit-Frachon
92023 Nanterre Cedex

Exceptionnellement, la Bibliothèque d’Histoire sociale sera fermée la semaine du 22 au 26 mai, ainsi que le mercredi 31 mai 2017.

La Souvarine met à la disposition des lecteurs une documentation et des archives exceptionnelles sur l’histoire du communisme, du socialisme et du syndicalisme.
Pour tout renseignement,
→ consulter le site des archives des Hauts-de-Seine
→ ou s’adresser à la bibliothèque elle-même : bibliotheque.souvarine@hauts-de-seine.fr
→ ou par tél. 01 46 14 09 32

Institut d'Histoire Sociale

 

Bienvenue

sur le

nouveau site

de

l'Institut d'Histoire sociale

Recevoir nos mises à jour
Nous écrire

 

Histoire & Liberté :
la revue de
l'Institut d'Histoire sociale
→ Dernier numéro paru : L’islamisme conquérant : une nouvelle offensive totalitaire ?

Couverture du N°61 de Histoire et Liberté

→ La collection de Histoire & Liberté est en ligne
Commander et s'abonner
Où trouver Histoire & Liberté ?

CHRONIQUES RÉCENTES

Xi Jin-ping
24 mai
Chine : chasse à l’homme planétaire

La récupération des Chinois qui se sont soustraits à l'appareil repressif du Parti communiste et qui sont en général dénoncés comme "corrompus" prend des proportions inquiétantes. Dans Le Monde, le 23 janvier, Harold Thibault et Brice Pedroletti envoyés spéciaux, donnent à cet égard d'éclairantes précisions :
Les opérations menées conjointement à l’étranger par ses organes anticorruption et de sécurité, baptisées "Sky Net" et "Fox Hunt", ont permis de rapatrier près de 3 000 suspects depuis la fin 2012.
Mais cette chasse à l’homme planétaire révèle des surprises lorsqu’elle a lieu à l’insu du pays refuge – ce qui s’est passé avec la France, qui a pourtant signé avec la Chine un accord d’extradition. C’est en effet par un communiqué publié en mars sur le site de la Commission centrale d’inspection disciplinaire (CCID), le bras anticorruption du Parti communiste chinois, que les diplomates français ont découvert l’une de ces opérations.
Pas de demande d’extradition et autorités non informées. La commission félicitait la région autonome du Ningxia d’avoir réussi, le 24 février, le "rapatriement en douceur" d’un suspect. "C’est la première fois que notre police s’est rendue en France pour convaincre quelqu’un de se rendre depuis l’Europe", pouvait-on lire.(...) →   Lire la suite de cette chronique

Rohani vainqueur de l'élection iranienne
23 mai
 Iran : une défaite des totalitaires

Alors que l'imprévisible diplomatie de M. Trump applaudit au régime saoudien et le soutient face à l'Iran, des voix s'élèvent pour remarquer que Téhéran n'a plus pour président Mahmoud Ahmadinejad.
Dans Le Figaro le 22 mai, Renaud Girard va jusqu'à suggérer que "la victoire d'Hassan Rohani à la présidentielle iranienne est l'occasion pour la France de devenir leader en Occident du rétablissement des ponts culturels, politiques et économiques entre l'Europe et la Perse."
"La République islamique d'Iran, rappelle-t-il, vit sous un curieux régime. Son principe est le 'Velayat-e faqih', c'est-à-dire le principe d'une tutelle des théologiens sur le système politique"
Dans sa campagne électorale de 2017, opposé au conservateur religieux Ibrahim Raïssi, le président Rohani a eu le courage de s'en prendre au pouvoir judiciaire, lui reprochant de maintenir une chape de plomb sur la société iranienne.
Les faits sont sacrés les commentaires sont libres. Sans adopter nécessairement ici le point de vue de Renaud Girard soulignons cependant qu'il s'est passé un événement capital en Iran avec la réélection de Hassan Rohani, les choix des électeurs ayant été extrêmement clairs.

(...) →   Lire la suite de cette chronique

Manifestation populaire à caracas réprimée par la garde nationale vénézuélienne
19 mai
Venezuela : le naufrage
interminable du chavisme

Les lecteurs habitués de nos chroniques savent l'intérêt que nous portons au Venezuela. Or, il se trouve que depuis la mort de Chavez en 2013 et son remplacement par Maduro son fidèle disciple, formé lui-même à Cuba, les choses n'ont cessé de s'aggraver.

Dans ce pays, dont on ne répétera jamais assez que détenant d'immenses ressources pétrolières il importe désormais de l'essence raffinée, la crise a d'autres racines que celles décrites avec retard par la partie des médias la plus complaisante et la plus mal informée. Magdalena Relle fait partie des rares correspondants de presse osant mettre en cause la réalité du régime chaviste se disant  "bolivarien". Elle dresse ainsi le tableau de la situation dans Le Figaro  :  "Le pouvoir durcit la répression,  résume-t-elle alors que le pays s'enfonce dans la misère et les pénuries."  :
"Les policiers étaient là, sur le pont, en uniforme de la Garde nationale bolivarienne. Ils ont tiré sur Miguel, je les ai vus", raconte Luis Aroche(...) →   Lire la suite de cette chronique

Poutine
18 mai
La propagande du Kremlin
à l’épreuve de l’histoire
et des faits
par Françoise Thom

L'auteur est une historienne, spécialiste de la Russie, maître de conférences à Paris IV-Sorbonne. Elle est l'auteur, entre autres nombreuses publications, de : "Beria, le Janus du Kremlin", propose ci-dessous, dans un texte publié par la revue Politique internationale et que nous jugeons utile de reproduire intégralement, avec son aimable autorisation, comme réponse à la propagande poutinienne :
La propagande du Kremlin comprend moult poncifs qu’il est aisé de réfuter — à condition d’abandonner le prisme romantique à travers lequel de nombreux Français perçoivent la Russie. Ces illusions, même quand elles se nourrissent de thèmes apparemment inoffensifs comme celui de la "sainte Russie", peuvent se révéler lourdes de conséquences. Car dans le discours du Kremlin un mensonge en amène un autre, si bien que l’admiration pour la "spiritualité" russe peut déboucher sur la volonté de détruire l’Union européenne et d’entrer dans un "partenariat stratégique" avec Moscou. C’est donc tout l’édifice mensonger qu’il convient de démonter. Voici les principales affirmations diffusées par le régime de Vladimir Poutine et les arguments qui peuvent leur être opposés.
"L’URSS s’est effondrée à cause d’un complot occidental ?" Rétablissons la vérité historique (...) →   Lire la suite de cette chronique

Une otage de Boko Haram
17 mai
Des nouvelles des écolières
otages de Boko Haram

Le gouvernement nigérian a annoncé ce 17 mai qu'une autre écolière de Chibok, kidnappée il y a plus de trois ans par le groupe djihadiste Boko Haram, avait été retrouvée par l'armée nigériane alors qu'elle fuyait ses ravisseurs.
Elle a été "retrouvée par des soldats de l'armée nigériane alors qu'elle s'échappait", a précisé un responsable gouvernemental. Le vice-président nigérian, Yemi Osinbajo, a informé les ministre de cette nouvelle.
Aucun détail n'a été donné sur le lieu où elle a été retrouvée, mais à ce jour 107 des 219 lycéennes kidnappées par Boko Haram en avril 2014 sont libres.
112 jeunes filles demeurent encore captives. Début mai, 82 d'entre elles avaient été libérées dans un échange avec des prisonniers suite à des négociations entre le gouvernement d'Abuja et les djihadistes. 21 autres ont été échangées de la même manière en octobre. Trois ont été retrouvées également par l'armée, aux abords de la forêt de Sambisa, le fief du groupe. Le gouvernement a assuré récemment que des négociations étaient en cours pour libérer les 112 jeunes filles toujours détenues, l'une des promesses électorales du président Muhammadu Buhari. Dans une vidéo publiée par le groupe la semaine dernière, l'une d'elles assure ne pas vouloir rentrer chez elle.

Or, les révélations d'une kamikaze de 14 ans soulignent comment les terroristes de Boko Haram les prépare pour les missions-suicides.

(...) →   Lire la suite de cette chronique

Mark Galeotti

16 mai
Crimintern :
les réseaux criminels
de la Russie en Europe

Un important rapport vient d'être publié par le Conseil européen pour les relations internationales (ECFR), mettant en lumière le rôle d'un véritable "Crimintern" par lequel le Kremlin utilise les réseaux criminels de la Russie en Europe.
Il décrit comment des groupes du crime organisé basés en Russie ont développé des liens étroits en tant qu’alliés, conseillers et fournisseurs avec certains de leurs homologues européens, créant ainsi une ressource précieuse pour le Kremlin dans sa guerre asymétrique contre un Occident plus riche et plus puissant.
La Russie de Poutine, démontre-t-il, a transformé la pègre en arme existe, en effet, de plus en plus de preuves de l’existence de connexions entre des réseaux criminels européens et l’appareil de sécurité d’État du Kremlin.
Les agences de renseignement russes utilisent ainsi régulièrement des groupes du crime organisé en Europe comme instruments pour des activités de renseignement et d’influence politique.
Le crime organisé est dans certains cas payé, dans d’autres forcé, à mener à bien des activités pour l’État russe. Cela comprend de la cybercriminalité (...) →   Lire la suite de cette chronique

Revenir au fil de nos chroniques
→  Recevoir nos mises à jour

 

In Memoriam
Tzvetan Todorov
Ilios Yannakakis

Sympathisants et membres de l'Institut d'histoire sociale sont cordialement invités à participer à l'Assemblée générale de l'IHS qui se tiendra
Jeudi 1er juin de 18h à 20h
à notre siège, 4 avenue Benoît Frachon
à Nanterre (Station de RER Nanterre-ville).
L'Assemblée générale sera suivie d'un buffet.
télécharger le plan d'accès à Nanterre
s'inscrire pour assister à l'Assemblée générale

Colloques et conférences

Conférences de l'année 2017

Jeudi 4 mai Loris Chavanette présentait son livre
"Quatre-vingt-quinze. La Terreur en procès"
La fiche de la conférence

Mardi 4 avril Antoine Bondaz évoquait
"Un retour des instabilités en Asie du Nord Est ?"
La fiche de la conférence

Mardi 14 mars Yves Michaud
"Le Contrat social : à quoi bon ?"
La fiche de la conférence

Mardi 10 janvier Paula Vasquez Lezama
évoquait : "La situation du Venezuela"
La fiche de la conférence

Conférences de l'année 2016

Mardi 13 décembre
Kader Abderrahim évoquait : "Daech, l’Etat islamique : histoire, enjeux, pratiques" → La fiche de la conférence

Mardi 22 novembre
Florence Grandsenne évoquait "Budapest 1956"
La fiche de la conférence

Mardi 8 novembre
Alain Laurent évoquait son livre :
"
L'Autre individualisme"
La fiche de la conférence

Le colloque 2016 de l'Institut d'Histoire sociale a eu lieu le 19 octobre sur le thème "L’Islamisme conquérant : une nouvelle offensive totalitaire ?" → fiche détaillée

Mardi 14 juin Renée Fregosi évoquait son livre : "Les Nouveaux Autoritaires"La fiche de la conférence

Jeudi 19 mai Cécile Vaissié évoquait son livre : "Les Réseaux du Kremlin en France"La fiche de la conférence

Jeudi 14 avril à Nanterre Franck Liaigre "Les FTP. Nouvelle histoire d'une Résistance" La fiche de la conférence

Mardi 22 mars "Le Venezuela et la question pétrolière" par Paula Vasquez

Lundi 14 mars "Un Soljenitsyne nord-coréen ?" par Pierre Rigoulot

Lundi 25 janvier "Pour qui roule l’État islamique ?" par Xavier Raufer → La fiche de la conférence

s'inscrire au dîner qui suivra
télécharger le plan d'accès à Nanterre

ANNÉE 2015

Lundi 14 décembre : "La Corée du Nord aujourd'hui" par Pierre Rigoulot → La fiche de la conférence L'enregistrement

Jeudi 10 décembre : "L’Espagne, entre populisme et sécession catalane" par Antonio Elorza → La fiche de la conférence L'enregistrement

Mercredi 25 novembre : "Congrès de Bakou : Quand le Komintern appelait les musulmans au djihad" par JG Malliarakis → La fiche de la conférenceL'enregistrement

Lundi 9 novembre : Le Manifeste du parti communiste aux yeux de l'Histoire par André Senik → La fiche de la conférenceL'enregistrement de la conférence

Jeudi 5 novembre : L’échec historique des élites grecques par Georges Prévélakis → L'enregistrement de la conférence → La fiche de la conférence

Mardi 29 septembre : Totalitarisme islamiste : les démocraties désarmées ? par André Bercoff → La fiche de la conférenceL'enregistrement

Dimanche 4 octobre "Journées Alain" à Mortagne : une conférence de Pierre Rigoulot sur Lucien Cancouët

Le colloque annuel de l'Institut d'Histoire sociale a eu lieu le 17 juin à la Maison de l'Europe

Mercredi 15 avril : Heurs et malheurs de la démocratie vénézuelienne → La fiche de la conférenceL'enregistrement

Jeudi 26 mars: Où en est aujourd’hui la gauche radicale française? par Sylvain Boulouque → La fiche de la conférenceL'enregistrement

Jeudi 19 février : Revisiter Yalta par JG Malliarakis
pour le 70e anniversaire → La fiche de la conférence →

Jeudi 22 janvier : Marxisme-Léninisme ? débat : Marcel Gauchet André Senik → La fiche de la conférence

EN 2014 Mardi 13 mai 2014 : Le Chavisme par Paula Vasquez → La fiche de la conférencel'enregistrement

Jeudi 6 février 2014 : Le Soulèvement ukrainien par Annie Daubenton → l'enregistrement

Mardi 14 janvier 2014 : Beria décrypté par Françoise Thom → La fiche de la conférenceL'enregistrement

s'inscrire au dîner qui suivra
télécharger le plan d'accès à Nanterre

 

Archives

[en construction]

Est-et-Ouest

Années 1949-1983

Années 1984-1993

Index

 

 

 

 

 

 

 

Documents

Qui sommes-nous ?

Institut d’Histoire Sociale :
4, avenue Benoît-Frachon
92023 Nanterre Cedex
téléphone 01 46 14 09 30
courriel : ihs.souvarine@gmail.com

La Bibliothèque Souvarine